Agilité Naturelle

Le Chamois Perspicace

Hey !

shaolin

C’est joli tous ces tutoriels qui vous montre plein d’exercices…

cependant, nous souhaitons tous éviter de finir paralysés par l’arthrose et autres désagréments qui viennent avec les années.

Les yogis, les maîtres d’arts martiaux sont souvent encore très agiles, et même, souples à un âge très trèèès avancé.

Ce n’est pas qu’une question de quantité d’entraînement. C’est la QUALITE de l’entraînement qui fait la différence. C’est PRIMORDIAL ! Sinon vous allez vous lasser pour le mieux, vous blesser pour le pire, ou prendre 30 kg le jour où vous arrêtez pour une raison ou une autre…

Non ce n’est pas le but de la callisthénie que d’exceller un jour et s’effondrer le lendemain. Le but est justement d’améliorer la santé, la condition physique.

Or, non : « gros muscles », « acrobaties », etc… n’est pas égal à « Bonne Santé ». Désolé 😉

.

Alors ? Comment faire ?

Tout d’abord, faire au mieux, avec ce que vous savez, SANS forcer.

J’écrirai un article complet sur « Trouver ses limites ».

.

Ensuite, si vous le pouvez, travailler avec un prof, absolument soucieux des positions justes.

Et ce n’est pas toujours suffisant !!! Car

vos muscles peuvent s’organiser de plein de manières différentes pour une seule et même position apparente !

.et

et bien souvent dans nos sociétés occidentales, cette organisation est laborieuse, bien de travers.

Evidemment quand je dis « les muscles », c’est un raccourci. Ce sont bien sûr tous les éléments du corps qui sont concernés, neurones compris.

.

La COORDINATION est la base. 

.

Georgia Lecomte, professeur de Yoga sur Paris, a un jour décidé d’arrêter de donner des cours de Yoga. Pour donner des cours d’ APLOMB.

Je n’ai jamais eu l’occasion de prendre des cours avec elle, mais je suis ô combien d’accord avec elle !

Elle a réalisé que ses élèves n’avaient pas la même manière de se mouvoir que les gens en Inde. Ici, allez savoir comment, en quelques générations nous avons perdu quelque chose de fondamental, se mouvoir en utilisant le poids du corps. À la place, nous mettons des tas de surcontractions. Or, il ne sert à rien de se lancer dans des « exercices » de Yoga, ou autres, si la manière dont nous effectuons chaque mouvement est fausse. Un excellent prof (Yoga, Pilates, Danse, etc…) pourra vous permettre de retrouver un équilibre. Ils sont rares ces professeurs.

.

équilibre grand écart

.

Bon, c’est pas grave, je voulais juste, déjà vous alerter là-dessus ; il ne s’agit pas de ne plus rien faire par peur de chacun de vos gestes ! D’ailleurs, même immobile, cela demande une certaine organisation pour le corps.

Pour commencer, il s’agit juste de progresser aussi et surtout dans cette direction. Tous les progrès que vous ferez sur la qualité du mouvement en profondeur, vont vous permettre de progresser rapidement en callisthénie (et même dans votre manière de faire la vaisselle).

La callisthénie est un travail au poids du corps, mais qui de nos jours est souvent travaillé « en force » et non pas en utilisant le poids du corps comme énergie pour le mouvement.

La force ne doit pas venir de bourrinage sur vos articulations, muscles et tutti quanti. La force doit venir de l’élasticité produite par des mouvements effectués en harmonie, par le poids du corps.

C’est l’image du bambou asiatique, ou du roseau chez nous. Ils ploient mais ne cassent pas. Si vous êtes rigide… vous stagnerez dans vos progressions et vous casserez.

De plus, lorsque nous sommes correctement coordonnés, et c’est très logique, nous nous mettons à respirer profondément sans aucun effort, ça se fait tout seul !

.

Quel conseil puis-je vous donner pour que vous ne repartiez pas bredouille ?

.

Pour ne pas vous assommer d’informations, je peux juste vous inviter à observer et expérimenter cela : Pilotez-vous. C’est-à-dire, plutôt que de FAIRE, votre boulot est juste d’avoir l’INTENTION de faire, et LAISSER FAIRE.

C’est quelque chose d’assez subtil qui vous parait peut-être du chinois aujourd’hui. Ne cherchez pas à réussir cela à tout prix tout de suite. Essayez simplement de « ne pas retenir » le corps. Ça ne veut pas dire faire n’importe quoi. Vous décidez bel et bien des gestes et intentions, mais vous laissez faire le corps. C’est très schématique ce que je dis. Je ne trouve pas d’autres mots pour exprimer au mieux ce qui se vit de l’intérieur. (ok je prévois une vidéo pour ça).

Ainsi,

Ne forcez pas la marche, laissez votre corps marcher.

Ne forcez pas la respiration, ne la bloquez pas, laissez le corps respirer.

Ne forcez pas vos yeux à lire cet article, laissez les être mobile. Et c’est comme si vous laissiez la lumière de l’écran venir jusqu’à vous. Ne sortez pas machinalement un aliment du frigo, laissez les gestes se déployer pour que le corps trouve le chemin le plus simple, sans effort aucun.

.

Le Graal

 

La posture,c'est vitale !

.

Maintenant je vous transmets, cette vidéo. faîtes bien attention à ce qui se dit à propos du cou. Car déjà, si vous arrivez à ne pas vous écraser les cervicales en permanence, ce sera génial !!!

Bon voyage dans l’art de la callisthénie !!!

.

Bien à vous,

Celynn, complice de votre équilibre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :