Conseil n°2 : libérez simplement le bas du dos pour VIVRE

En Orient, la Porte de la Vie, Ming Men, se situe dans le bas du dos, au niveau de la taille.

Si on ferme cette Porte… vous voyez ce qui arrive.

On éteint la vie.

Vidéo à la fin de l’article. Si quelque chose n’est pas clair, dîtes-le moi ! j’arrangerai ça 🙂

.

L’histoire

.

Après de nombreux voyages, je vis actuellement dans ma région d’origine. Quelle surprise… je reconnais chez les gens de cette région les mêmes défauts de postures que moi. Par exemple, ils frappent les marches en montant les escaliers. Et leur façon de bloquer le dos.

Avant-hier c’était la fête au village. Je regardais les gens danser. Pour la plupart, ça ne leur arrive pas souvent ! Quand ils dansaient c’était évident que leur bas du dos était figé. Il ne s’agit pas de remuer le popotin dans tous les sens, il s’agit de ne pas être coincé !

Une super prof de danse m’a dit, il y a bien longtemps : « ton bas du dos est mort ». et j’avais beau penser à ce bas du dos, rien à faire.

Il y a eu aussi un prof de qi-gong qui a pointé du doigt la gravité de ma posture trop cambré, diagnostic fatal : « la Porte de la Vie est fermée ».

C’est bien plus tard, grâce à la technique Alexander que j’ai pu changer. Car il fallait changer la coordination globale, pas seulement être pleine de bonne intention pour le bas du dos.

Ce sujet pourrait remplir plusieurs tomes, et même toute une vie.

Ne vous découragez pas, car il y a possibilité de faire quelque chose tout de suite.

99,99 % des gens contractent trop les muscles du dos. Du coup les muscles de la partie antérieure sont trop relâchés.

En fait, vous faîtes trop d’effort. Vous faîtes beaucoup d’effort pour maintenir cette porte fermée.

Et si vous cessiez simplement de contracter le bas du dos ?

.

WP_20170619_011.jpg

.

.

Bien sûr

.

Voyez-vous, si vous appliquer ce qui est indiqué dans cet article, cela peut soulager les hernies discales, améliorer votre digestion, voir diminuer les douleurs sciatiques, etc.

Cependant, ça ne vous dispense pas d’aller consulter un médecin…

Les pratiques proposées sur ce site visent à un rééquilibrage général, ce ne sont pas des soins médicaux, c’est-à-dire que ça ne répare pas les jambes cassées, ni tout autre lésion nécessitant un accompagnement médical.

.

.

Des dizaines d’années d’expérience

Voilà un extrait

Ooohhhhh ! En recherchant l’extrait que je voulais partager avec vous, je tombe sur une perle ! Alors, permettez cette parenthèse :

« Quand Françoise Mézières dit « nous sommes beaux et bien faits », elle veut dire que nous sommes tous perfectibles… à condition de pouvoir nous voir dans notre ensemble et de vouloir nous modeler sur cette morphologie parfaite que nous possédons en puissance. »    Thérèse Bertherat, extrait de « Le corps a ses raisons »

Bon revenons-en au dos.

Toujours dans le même livre, toujours à propos de Françoise Mézières, qui était kiné hors pair.

WP_20170619_009

.

Ceci est un extrait de ce livre,

si vous souhaitez vous le procurer, cliquez sur l’image 😉  :

 

.

Votre mode d’emploi

.

Évidemment pour une rééducation complète, ça demande un spécialiste. Cela dit, nous allons tout de suite passer à la pratique… car vous pouvez déjà faire beaucoup !

  1. Porter l’attention sur la totalité de votre corps
  2. Soyez conscient de votre environnement, y compris de ce que vous ne voyez pas (dans votre dos, le ciel, les arbres à l’extérieur, etc.)
  3. Ayez à l’esprit le tout simultanément : le corps et l’environnement. Le corps est absolument un élément de cet environnement, vous n’êtes pas séparé. Par exemple, à chaque secondes la respiration, l’air, vous « fabrique ».
  4. C’est important de concevoir l’ensemble. Nous allons maintenant aller dans le détail. Maintenez cette conscience de la globalité.
  5. Lorsqu’on change un élément, on modifie tout l’ensemble, que l’on s’en rende compte ou non. Lorsque vous allez agir sur votre dos, vous allez peut-être compenser ailleurs de manière inadéquate. Pas d’inquiétude, je vais vous donner un repère.
  6. Comme vous l’avez compris, nous contractons trop toute la chaîne musculaire arrière. Que se passe-t-il si vous pensez simplement à ne pas contracter le bas du dos ? 
  7. Si le bas du dos s’allonge, laisser faire cet allongement jusqu’au sommet du crâne. Si le bas du dos s’allonge, laisser faire cet allongement jusque sous les talons et même jusque sous le pied jusqu’aux orteils.
  8. Pour ma part le corps se met à respirer profondément , tout seul , sans que j’intervienne avec la volonté.
  9. Bien garder simultanément, l’intention de ne pas contracter le bas du dos, de laisser se faire ce qui se fait, et tout ça dans une perception globale.
  10. Repère : Vous devez vérifier que la tête s’élève (le cou ne se tasse pas, ne se crispe pas, ni à l’avant ni à l’arrière). Vous pouvez bouger les articulations, tout en maintenant l’intention d’allongement. Est-ce fluide ?
  11. Difficile ? Il ne se passe rien ? Essayez cet exercice devant un miroir. Ce sera beaucoup beaucoup plus objectif que de se fier à vos sensations. Si cela vous intéresse : écrivez-moi via l’onglet contact, et je veux bien prendre 10 minutes avec vous par skype (ou autre), pour vous permettre d’expérimenter cela. Car c’est tout à fait important.
  12. Un changement s’est produit ? Merci de m’en faire part en commentaire 🙂

.

Avoir l’intention constante de laisser libre le bas du dos, de ne pas le contracter. Même si vous ne ressentez rien, maintenez cette intention d’une Porte de Vie ouverte. Et petit à petit ça se fera.

Bien sûr, le plus dur, c’est d’y penser ! Ne crispez pas vos pensées. Une intention claire, légère et constante. « Y penser » est le sujet d’un prochain article.

Même à un âge avancé, la Porte de Vie peut être pleinement ouverte ! Voyez ce vieil homme sur la plage… bon d’accord c’est le génie Alexander. Hey ! pour vous aussi c’est possible de ne pas vous tasser avec l’âge 🙂

5_Alexander-marchant-sur-la-plageWeb

.

Oui oui. On a l’impression que la posture c’est quelque chose d’accessoire. Or, c’est bien quelque chose de fondamental. Tellement tellement de choses en dépendent. Votre vie en dépend.

.

Owh ! Le beau cambré !

cambré

Ça va bien pour la photo, mais je vous déconseille fortement cette attitude comme habitude… Vous l’avez compris : elle ferme la Porte de la Vie.

Attention ! Je n’ai pas dit qu’il faut forcer pour qu’il n’y ait plus de cambrure ! Suivant votre morphologie de base, il y a une courbure plus ou moins prononcée. Vous ne pouvez pas savoir quelle est la courbure idéale, ne cherchez surtout pas à copier une forme.

.

Imaginez simplement qu’il y a de l’espace entre les vertèbres.

Ne cherchez pas à étirer.

Cessez de contracter, et laisser l’allongement se faire.

….

.

Être Vivant !

.

Voici un autre extrait, cette fois-ci de « La tête aux pieds » d’Odile Rouquet (un chef d’œuvre pour toute personne qui s’intéresse au mouvement) :

WP_20170619_010

Alors ? Ça vous donne envie de mettre un peu vie dans le dos ?

Commencez par expérimenter ce qui est proposé dans cet article 😉

.

.

Retour à la Porte de Vie. Les spécialistes ne sont pas tous d’accord sur l’emplacement précis de ce centre énergétique. Voilà tout de même une image tirée d’un site de Qi Gong :

porte

Voilà.

Pour résumer, pensez à ne pas fermer la Porte de la Vie !

.

Grand bien à vous,

Celynn et Le Chamois Perspicace

Vidéo

.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s