LE COCKTAIL QUI M’A SAUVÉE

J’ai testé !

Comment guérir de l’addiction au chocolat ?

d’une ultra-douleur au cou ?

de l’étourderie désespérément chronique ?

de la peur des autres ?

de la maladresse légendaire ?

de la flemmardise ?

 

Eh bien vous pouvez faire d’une pierre mille coups. Beaucoup de problèmes peuvent s’évaporer si on les prend à la base.

télécharger

 

Et à la base, il y a la COORDINATION.

 

Cet article est écrit dans le cadre de

BLOG A L’UNISSON  

( Si vous écrivez ou postez des vidéos, vous pouvez nous rejoindre 🙂  )

Le thème de cette semaine est avis/test.

Voici donc une petite parenthèse : si vous souhaitez un coup de pouce dans vos séquences sportives, vous pouvez aller jetez un oeil sur ce lien

 

 

ÉTAPE 1 : DÉCOUVERTE

 

Grande oubliée de notre éducation, j’ai vécu une séance déroutante … où un prof de repos dans le mouvement a réveillé « mes » neurones en trois gestes et deux mots.

Je caricature bien sûr. Cela dit, c’est pas faux non plus.

 

Quelque soit votre déséquilibre, ou votre désir de performance, ce prof-chercheur s’y prend toujours avec les mêmes outils : transformer la manière dont vous guider vos gestes.

Vous préfèreriez ne plus perdre vos clefs ? Ne plus laisser cramer les patates ?

vous souhaitez ardemment ne plus avoir mal au dos ?

vous avez envie de réussir un entretien ? une compétition ? un spectacle ?

vous êtes en phase de désintoxication ? au sucre ? à l’héroïne ?

vous souffrez d’un handicap important, et vous voulez limitez la casse ? Dyspraxie ? Sclérose en plaque ? Autisme ?

vous aimez le sport sans effort ?

vous voulez arrêter de crier sur vos enfants ?

 

Eh ben voilà la potion magique :

Jean-Do

Si vous souhaitez son contact, demandez-le moi ici.

jeandomasoero

Jean-Do n’est pas un thérapeute, c’est un prof :

« L’individu qui apprend la pratique de ces moyens pour se débarrasser de ses habitudes de verrouillage, de raidissement et d’effondrement quotidien, se libère des contraintes qui étouffaient la source vive de son initiative et de son énergie, la voie royale de la découverte de soi et de l’ouverture aux situations nouvelles : il redécouvre le moteur principal de tout apprentissage dans sa relation même au monde «physique» du mouvement. »

Enfin… il offre une recette à tester. C’est pas vraiment magique. C’est de la réalité bien réelle. En fait, vous découvrez juste des évidences naturelles que vous ignoriez auparavant.

C’est tellement incroyable !

Je souffrais terriblement en jouant du violoncelle. Des musiciens m’ont conseillé un prof de technique F.M. Alexander (ce qui permet de corriger la position du musicien pour qu’il ne s’abîme pas le corps en jouant et pour qu’il puisse mieux jouer).

Je vais donc voir ce prof, et là c’est la révélation.

Non seulement, même sans avoir amené mon violoncelle, je n’ai plus jamais eu ces douleurs aigues (une seule séance de 3/4 heure),

et surtout ! j’ai découvert le potentiel de dingue de ce travail. Le rapport simplicité / efficacité est imbattable. Zéro effet secondaire négatif possible. Des milliers d’effets secondaires positifs garantis.

 

ÉTAPE 2 : NON MAIS SÉRIEUX !!!

 

Y’a qu’un truc, vous êtes prévenu…

une fois que vous serez au courant, vous ne pourrez plus faire comme si vous ne saviez pas.

Le monde des excuses retourne dans le néant à jamais.

Les perspectives s’ouvrent comme jamais.

C’est un peu comme lire. Si vous avez un mot devant les yeux, vous ne pouvez pas faire comme si vous ne saviez pas lire c’est impossible. Si vous approchez cette technique vous ne pourrez plus faire comme avant. Juste une promesse : c’est pour votre plus grand bien.

Are you ready to stand ?

 

Ah zut, ça parle pas de beuverie en fait cet article …

… cet article parle même de marcher droit.

Ah ouais mais alors ! Vous risquez sérieusement d’entrer dans le tourbillon de l’ivresse de la vie. Une ivresse pleine de lucidité, d’entrain, d’intensité…

 

Vous lisez quand même ?

Bon, ben c’est parti !

 

 

ÉTAPE 3 : DE L’AUTO-MASSACRE À LA FLUIDITÉ

 

Surtout quand vous ne comprenez pas, ne redoublez pas d’effort. Laissez passer ce qui vous échappe. C’est juste une première approche.

Je tenais simplement à vous présenter la personne qui a fait toute la différence dans les méandres de ce que j’ai connu.

En tant qu’artiste de cirque, tous les professeurs que j’ai croisé m’ont apporté quelque chose, parfois même infiniment. Seulement, avec le travail de JeanDo : chaque seconde du quotidien a réellement changé.

Et vous allez voir dans un instant pourquoi.

Avant cela,

Buvez une gorgée d’eau, ne vous empêchez pas de respirer, ne crisper pas vos yeux en lisant cet article. Ne coupez pas votre conscience de ce qu’il y a autour de vous. Restez serein.

 

Quel est votre plus gros obstacle dans la vie ?

Et à quoi aspirez-vous ?

 

Est-ce que vous vous retrouvez dans :

  • Trop d’exigences de la part des autres. Trop de trucs que vous voudriez faire. Trop de flemme. Trop d’injustices. Tellement trop que vous avez la tête dans le guidon, les mâchoires crispées, les jambes toutes molles, l’esprit confus. Ou bien ? Vous vous ennuyez trop ?
  • Peut-être que s’arrêter dix secondes pour boire de l’eau ou respirer profondément c’est trop dur. Votre esprit est trop préoccupé à réussir… ou à fuir.
  • Est-ce que vous êtes assez au bout du rouleau pour fuir, je veux dire, vous réfugier au frigo, ou bien facebook ou la télé ?

Oui c’est vrai, quand on est devant un bon film, on s’en fiche d’être faible, avec quelques kilos de trop. Cool !

En tant qu ‘élève de cirque, j’avais de bons professeurs et je m’appliquais à faire bien. Je donnais toute mon énergie, Alors pourquoi progressais-je quand même hyper lentement ?

J’ai surtout réussi à abîmer le corps.

Dans les difficultés, il y a toujours de la chance quelque part.

Alors voilà, j’ai eu la grande chance de goûter au cocktail. Ce n’est pas la potion d’Asterix. Ce sont les expériences et savoir faire de Jean-Do Masoero, qui découlent des travaux de F.M. Alexander, Vygotsky, Delsarte et d’autres.

Ce cocktail est un puissant propulseur.

Ce prof Jeando m’a expliqué pourquoi je me suis blessée et comment corriger le problème. Waouw !

 

petit dessin que présente Jean-Do :

equilibre

Je galérais avec mon propre corps, mes propres pensées depuis ma plus tendre enfance, je ne m’en rendais d’ailleurs qu’à moitié compte. Et là ! On me disait que je pouvais tout améliorer ! Et surtout : le mode d’emploi ! Extraordinaire.

Car il m’a permis de modifier mes gestes et pensées automatiques, dans des directions adéquates pour mon organisme. Quelle liberté alors !

 

Si vous souhaitez le contact du prof JeanDo, demandez-le moi ici.

 

« De quelle façon traiter le corps; de quelle façon traiter l’esprit ; de quelle façon gérer nos affaires : de quelle façon élever notre famille ; comment se comporter en tant que citoyen; de quelle manière utiliser ces sources de joies que la nature procure, – comment utiliser toutes nos facultés au meilleur avantage; comment vivre complètement ? Comme cela est la grande chose qu’il nous est indispensable d’apprendre, c’est en conséquence, la grande chose que l’éducation doit enseigner. La fonction dont l’éducation doit s’acquitter est de nous préparer à un mode de vie complet. »

Herbert Spencer, Education. « 

 

Vous avez sûrement entendu dire que pour votre bonne santé, il faut se tenir droit, ne pas fumer, marcher 30 minutes par jour. Mais qui vous a dit comment ? Comment marcher, s’assoir, penser ?

C’est simple, si vous avez un problème dans votre quotidien, c’est qu’il y a mauvaise coordination quelque part. Et très peu de gens peuvent vous apprendre à être correctement coordonné.

On envoie des gens dans l’espace, on crée tous les jours des nouvelles molécules, je communique avec vous alors que nous sommes loin… mais on n’est même pas foutu d’être coordonnés correctement. Un exemple simple : savez-vous exactement ce que vous devez manger ? Et si vous le savez, le faîtes-vous ?

Un autre exemple : vous arrive-t-il de vous assoir le dos rond ? De travers ? Et d’être persuadée que ça vous repose ?

Si vous aviez conscience des dégâts que vous provoquez alors sur votre organisme… vous chercheriez rapidement quelqu’un pour vous aider à corriger ça.

 

 

Comment penser, comment se piloter, comment disposer son ossature.

« Obtenir un comportement moteur élastique et stable. »

Pourquoi faire ?

Pour toutes les bonnes raisons énoncées précédemment ; pour que la vaisselle ne soit plus une corvée ; pour que les files d’attente soient sources de croissance et non plus d’impatience ; pour ne plus être esclave ni des gens, ni des substances, ni des outils, ni de ses propres sensibilités ; pour savoir comment réagir quoiqu’il arrive ; pour réussir un projet ; pour être plein d’entrain ; pour que le temps soit un ami ; pour ne plus souffrir … à vous de découvrir 🙂

Pour que la colonne vertébrale, le foie, les yeux se réparent. Pour apprécier infiniment chaque seconde de la vie.

Pour pouvoir me permettre de vous dire que :

  • vous pouvez être en grande forme, même sans faire de sport !
  • vous pouvez être efficace au boulot, en faisant moins d’effort !
  • vous pouvez corriger votre scoliose
  • vous pouvez ne plus être effondré

ÉTAPE 4 : ARRÊTEZ DE VOUS TUER À L’EFFORT

 

 

Le truc n° 1 pour réussir : Cesser de faire des efforts. Car cela est source de rigidité et empêche donc le corps de réguler, pour réussir la compréhension et l’action.

Quand je dis le corps, c’est en fait, cerveau compris, et tout ce qu’il y a de subtil qu’on ne sait pas nommer.

Mais qu’est-ce qu’il fait ce prof ? Ca se passe comment ?

Il te demande juste de t’assoir et de te mettre debout. Ca prend les 3/4 heures. Bah ! Y a du boulot ! Quand je dis qu’il s’agit de revoir les bases, c’est les bases. Par contre, promis, on ne s’ennuie pas.

Le premier effort à cesser, c’est celui de vouloir réussir à tout prix, et d’angoisser sur le résultat. A vouloir trop bien faire, on s’empêche de faire pleinement. Surtout on chercher à éviter les erreurs. Or, faire des erreurs, ça fait partie du processus de régulation bien entendu.

Run Together

 

Le truc n°2 qui sauve la vie

Plutôt que vos yeux soient en mode « focus »,

passez en mode « regard large, vision180° ». Le plus possible.

Même lorsque vous exécutez une tâche qui demande beaucoup d’attention, restez en mode « regard large 180° » (et même imaginez l’espace autour de vous à 360).

Ainsi tout votre organisme fonctionne mieux. Vous êtes disponible, et vous pouvez anticiper sans effort. Les idées viennent de manière fluide, le corps gagne en aisance.

Comme ça s’il y a un dragon qui veut vous surprendre par derrière, vous le capterez et vous aurez le temps d’aviser.

Si vous êtes en mode focus, la tendance est de faire un mur mental, fermant à tout l’environnement : dans ce cas, vous n’aurez pas le temps de voir venir le dragon et il va vous bouffer avant que vous ayez le temps de vous en apercevoir.

Y a pas beaucoup de dragons prêt de chez vous peut-être. Par contre il y a sûrement des voitures, des gens en colère, des enfants capricieux, des tâches difficiles à accomplir.

Etre en mode « regard large », permet à l’organisme le minimum de recul vital pour pouvoir agir rapidement plutôt que de réagir par automatismes.

Et ça, ça sauve la vie pour de vrai.

.

Oups détail ! Bien sûr même si on est en regard large, on ne fige pas les yeux, on laisse la mobilité nécessaire se faire 🙂

 

Le truc n° 3 sortez de la galère :

Faîtes attention à votre cou. On n’y pense jamais à ce cou. et pourtant, c’est bien par là que toutes les informations passent :

Ne le crispez pas, ne le tassez pas, ne comprimez pas votre pomme d’Adam

et ne faites pas un mini coup du lapin en permanence.

Ne tordez pas votre cou lorsque vous êtes devant un écran, au téléphone, au boulot, quand vous écrivez, quand vous mangez, et quand vous jouez de votre instrument de musique. Le cou ne doit pas être rigide, les machoires ne se crispent pas.

Autrement dit, sans forcer, laissez votre cou s’allonger. Vous pouvez regarder dans un miroir et vérifier, observer.

Facile à dire, difficile à faire. Promis, y a des vidéos qui vont venir, ça sera plus clair.

Ne cherchez pas à faire.

Ne cherchez pas à sentir, car alors, vous court-circuiter votre système sensoriel.

Mais pensez-le et laissez faire.

Penser à votre cou ne doit pas faire décrocher votre conscience du reste du monde !

Vous pensez à laisser votre cou s’allonger et rien ne se passe ? C’est pas grave. C’est que vous contractez d’autres parties de votre corps qui empêche le cou de s’allonger, et que les routes entre votre volonté et les muscles exécuteurs sont dans le brouillard. Il faut donc y penser et encore y penser, et puis c’est magique, ou plutôt c’est mathématique, c’est physique : ça vient.

Avez-vous déjà vu la dextérité des pieds de quelqu’un qui n’a pas de bras ? Leurs pieds sont aussi agiles que vos mains. Vous avez le pouvoir de vous diriger ! Désolé… ça demande d’utiliser quelques neurones : il faut y penser.

Et pour penser à y penser ?

Là il faut coller des gomettes, des petits mots, des images, toutes les astuces sont bonnes.

Attention ! Si vous n’y arrivez pas, c’est pas grave ! N’oubliez pas, si on veut trop bien faire, ça bloque ! Vous êtes une excellente personne même si vous ne réussissez pas tout !

images

 

En tout cas, lorsque votre cou s’allonge spontanément, sans rigidité, non seulement vous cessez de faire souffrir vos vertèbres cervicales, mais vous permettez aux informations de bien circuler entre votre cerveau et votre corps. Vous permettez au sang, donc à l’oxygène de bien arriver au cerveau, aux yeux, aux oreilles, à la peau, etc.

Vous cessez de crisper la mâchoire et la plupart des muscles du visage.

Crisper votre cou est une énorme dépense d’énergie, et cette crispation se répend dans tout le corps.

Laissez le libre, et c’est le début de toute votre liberté.

Bien sûr il n’y a pas que le cou…, c’était juste un premier exemple.

Voilà, beaucoup de votre vitalité tient dans le fait de penser d’une certaine manière à votre cou. Je vous avais promis qu’on pouvait éviter le sport !

Pensez et laissez faire. Ne pas bouger par des mouvements réactifs mais guidés par l’intention. Comme si notre corps était un cheval : le diriger clairement, en douceur, et le laisser agir.

 

ÉTAPE 5 : VOUS AUSSI ?

Des questions ?

N’hésitez pas ! Via l’onglet contact.

Si vous souhaitez le contact de Jean-Do, pour tester la « potion naturelle », prendre un cours quoi demandez-le moi ici. (il donne des cours en chair et en os, et aussi par skype).

 

 

ÉTAPE 6 : C’EST QUOI LA DIFFÉRENCE ?

Vous allez-me dire : « Je peux apprendre la coordination avec un prof de yoga, de pilates, de natation, de bouddhisme, de danse, etc… »

Je ne connais pas tous les profs de la planète,

et comme au bout du compte à travers toutes ces techniques, l’être humain recherche un équilibre au quotidien, d’être au meilleur de son potentiel et de baigner dans le bonheur,

comme au bout du compte, tous les curieux, les chercheurs et les découvreurs s’appuient toujours sur la même chose : ce qu’ils savent du fonctionnement humain et des expériences qu’ils observent,

je ne doute pas que vous puissiez apprendre ces principes ailleurs.

Et soyons humble, l’humanité n’a pas fini de découvrir ses fausses croyances !

Alors pourquoi la technique F.M. Alexander ?

Parce que c’est une technique qui permet de pratiquer les autres techniques correctement.

Vous serez par exemple beaucoup plus efficace à faire des études de droits, si avant de commencer vos études vous apprenez des techniques de mémorisation, non ?

Eh bien avant de faire du yoga, de la natation ou même de la méditation ou de l’ordinateur, il vous serait bénéfique de savoir comment vous coordonner.

Et pourquoi Jean-Do ?

Pour être franche, tout simplement parce que j’ai apprécié sa façon de voir les choses, sa façon de respecter l’être humain, et surtout pour sa grande efficacité.

La technique F.M. Alexander, c’est une expérience. Un prof vous guide dans des directions en adéquation avec votre physiologie. Petit à petit vous apprenez et vous automatisez ces directions, ce qui fait que vous utilisez votre corps/esprit comme il est fabriqué, et non pas contre nature. On observe avec des moyens objectifs.

Jean-DO a traduit en français les 4 livres d’Alexander et a vraiment cherché à comprendre les enseignements d’Alexander au delà de ce que ses professeurs lui ont transmis. Il a donc été attentifs aux études scientifiques qu’Alexander a considéré. Et notamment les travaux de Vygotski, à propos du langage, et de Delsarte qui a été l’enseignant d’Alexander.

Ici : l’usage de soi.

ALE999PF3 Je peux vous donner le contact de JeanDo, sur simple demande ici.

Ce que propose aujourd’hui Jean-Do est ce cocktail entre les travaux d’Alexander, de Vygotski, de Delsarte et de ses applications quotidiennes à ce que l’élève soit autonome le plus vite possible.

 Améliorer le fonctionnement moteur et mental de l’organisme :

Au fil des années, j’ai cherché constamment à améliorer mes cours de Technique FM Alexander dans le but de faciliter l’apprentissage et de donner aux élèves de plus en plus d’autonomie pour améliorer le fonctionnement moteur et mental de leur organisme dans la vie quotidienne. L’objectif de mon travail à changé progressivement. Je ne devais plus “corriger le comportement moteur quotidien de l’élève”, mais faire en sorte que chaque élève apprenne plus vite à se réguler lui-même – à diriger son comportement avec des règles – et qu’il soit de plus en plus autonome pour utiliser son organisme sans lui faire subir des attitudes contorsionnées qui paralysent son fonctionnement, fragilisent son équilibre et le conduisent à vivre dans la fatigue et les douleurs. » Jean-Do Masoero

Sa compagne Anna, donne également des cours.

Voilà !

Je n’ai pas écrit cet article pour que vous vous mettiez à cette technique mais pour vous rassurer : vous pouvez aller mieux !

 

Excellente journée à vous, et reposez-vous !

Celynn

 

ÉTAPE 7 : POUR ALLER PLUS LOIN

P.S. :

  1. Un lien de présentation en anglais (qui contient un lien vers l’étude scientifique faite en collaboration avec le CNRS, technique Alexander adressée aux épileptiques) http://www.alexanderstudies.org/people/masoero-jeando
  2. Voici quelques extraits du premier livre de F.M. Alexander et quelques phrases de Jean-Do sur ses cours.

 

EXTRAITS DE

« L’HERITAGE SUPREME DE L’HOMME
Gouverne et Contrôle Conscients
en relation avec l’homme dans la civilisation »

de Frederick Matthias ALEXANDER  (traduction JeanDo Masoero)


(1ère édition, 1910  ;  2ème édition, 1945)

******************************
dans     Avant-propos de Walter Carrington (Londres 1996) :

p.5

« Ce faisant, il réalisa qu’il avait trouvé une méthode, applicable universellement à la plupart des problèmes de la vie de tous les jours : les problèmes du mauvais usage de soi, les problèmes du manque de présence d’esprit »

=======================================================================


dans Préface de la nouvelle édition (Londres 1945) par F.M. Alexander :
**********

p.8  extrait de l’introduction de John Dewey du livre de F.M. Alexander « Vers un contrôle Constructif Conscient de l’Individu » :

« La démonstration d’un nouveau principe scientifique concernant le contrôle du comportement humain, un principe aussi important que tous les principes qui aient jamais été découverts dans le domaine de la nature extérieure »

**********

p.11

« Je mettais en garde contre le danger que la manie de l’homme à gagner ses fins quelque soient les moyens, amènerait tôt ou tard à un désastre et à une dégradation d’envergure mondiale »

**********

p.14-15

 » ce que j’écrivais en 1918 est encore vrai aujourd’hui :

« Je crois, et cela est confirmé par mes recherches et ma pratique de près de 20 années, que :
a) l’héritage suprême de l’homme (la gouverne et le contrôle conscients) est à la portée de quiconque prendra la peine de le cultiver
b) que ce n’est pas une doctrine ésotérique ou un culte mystique, mais une synthèse de propositions entièrement raisonnables qui peuvent être démontrées en théorie pure et dont on peut fournir les preuves dans la pratique commune. »

Il est essentiel que les peuples de la civilisation comprennent la valeur de leur héritage, ce résultat du long processus de l’évolution qui leur permettra de gouverner les usages de leurs propres mécanismes physiques.

Ce triomphe ne sera pas gagné dans le sommeil, dans la transe, dans la soumission, dans la paralysie ou dans l’anesthésie, mais dans une conscience et une appréhension délibérées, raisonnées clairement, des merveilleuses potentialités possédées par l’être humain, l’héritage transcendant d’un esprit conscient. »

=======================================================================

Dans le livre lui-même :

**********

p.53

« une route qui présente il est vrai de nombreuses difficultés, qui n’est pas droite ou facile à parcourir, mais une route qui néanmoins mène à un idéal de complétude physique et mentale qui dépasse pratiquement notre imagination. »

**********

p.57
« mon souhait propre est de garder ma théorie aussi simple que possible pour éviter tout dogmatisme »
**********

p.59

« L’ESPRIT CONSCIENT DOIT-ÊTRE ACCÉLÉRÉ »

**********

p.70

« Cela montre que dans le cas du sucre, par exemple, ils sont devenus les victimes de leur sens du goût. En d’autres termes, les sensations produites par le sens du goût influencent et finalement gouvernent leur conduite dans ce domaine, alors qu’ils devrait être gouvernés au lieu de cela par leur faculté de raison. Ils ont développé des complexes vicieux dans lesquels leurs sensations physiques perverties doivent être satisfaites, même au prix d’atteintes à leur intégrité ‘physique’ ou ‘mentale’, et souvent de douleurs intenses. »

**********

p.82-83

« La grâce et le port incorrects du corps, les habitudes erronées et laborieuses de respiration qui sont la cause de nombreux troubles en plus d’effets nuisibles évidents sur les poumons et le cœur, la dégénérescence du système musculaire, la faillite partielle de certains organes vitaux, les conditions morbides d’obésité […] – toutes ces choses et bien d’autres encore qui causent la faiblesse, la maladie et la mort, sont le résultat d’habitudes incorrectes du mental et du corps. Toutes ces habitudes peuvent-être changées en des habitudes correctes et bénéfiques si nous pouvons pour une bonne fois nous défaire de la première habitude gênante de pensée qui se tient entre nous et le contrôle conscient. »

***********

 

p.83

 » a) Les ordres de guidage conscients, réalisés intelligemment, sont tels qu’ils peuvent être continués à l’infini et qu’ils deviennent de plus en plus efficace année après année jusqu’à ce qu’ils soient établis comme la gouverne et le contrôle  réels et fondamentaux, nécessaire à ce que nous comprenons des mots croissance et évolution (individuelle).
b) Les stimuli de l’appréhension, autrement dit l’excitation des reflexes de peur, sont éliminés par une procédure qui apprend à l’élève à n’accorder aucune pensée à la justesse ou à la fausseté de ce qu’il appelle « pratique ». »

**********

p.84

« Cet extrait est tiré d’une lettre écrite par le révérend W. Pennyman, M.A. :
 » Une des grandes caractéristiques du système de M. F.M. Alexander telle qu’on le voit dans l’usage pratique est que l’individu perd toute suggestion de tension. Il devient parfaitement « souple (agile) » de corps. Toutes les contractions et les tensions disparaissent, et son corps fonctionne comme une machine bien huilée. De plus, son système a un résultat reflexe sur l’esprit du « patient » : une condition générale d’entrain et de liberté, et effectivement de gaieté d’esprit prend place de la vieille position mentale blasée et lasse. […] »

Cette citation, toutefois, ne décrit qu’un résultat. Les moyens de son obtention ne peuvent être atteints que sous certaines conditions.
Il doit y avoir, en tout premier lieu, une réalisation claire de la part de l’élève du fait qu’il souffre d’un défaut ou de défauts qui doivent être éliminés.
En second lieu, le professeur doit faire un diagnostic lucide de ces défauts et décider des moyens à employer pour le traiter.
En troisième lieu, il doit y avoir une compréhension satisfaisante entre le professeur et son élève des conditions présentes et des moyens qui sont proposés pour y remédier.

**********

p.87

« ces pouvoirs que nous possédons tous, mais qui sont si souvent entravés ou négligés. »

**********

p.119

« Nous devons re-construire, coordonner, et réajuster la machine humaine de telle sorte qu’elle soit accordée. »

**********

p.147

« la gouverne psycho-physique pour le ‘contrôle’ conscient, quand elle est appliquée en tant que principe universel au « fait de vivre » constitue un moyen préventif sans faille contre les maladies ‘mentales’ et « physiques », les malformations, et la perte d’efficacité générale. »

**********

p.171

Présentation des cours par Jean-Do Masoero.

Apprendre à modifier ses réactions posturales

Chaque action que nous effectuons dans la vie quotidienne peut être décomposée en deux programmes bien différents : d’une part, nous effectuons consciemment une action focale qui est constituée d’une série, d’une chaîne séquentielle de mouvements locaux, à savoir marcher, parler, écrire, lire, jouer d’un instrument, etc. et d’autre part, nous réalisons automatiquement une stabilisation par avance de notre organisme vis-à-vis des perturbations que le moindre de nos mouvements engendre dans notre équilibre général.
Le but des cours n’est pas de changer directement chaque action focale, mais d’agir indirectement sur chacune en changeant la stratégie de stabilisation sous-jacente.

Quand chaque réaction de stabilisation automatique est mal dirigée, à base de contractions de raccourcissement qui augmentent la rigidité et les frictions articulaires, elle constitue par contagion une perturbation de tous les mouvements focaux (perte de dextérité et troubles musculo-squelettiques) avec des effets délétères sur le fonctionnement général et sur l’initiative et le dynamisme physique et mental.

Les bénéfices de l’autorégulation du comportement moteur sont la dextérité dans les gestes et l’esthétique de la silhouette, l’amélioration du fonctionnement physique et mental, le sentiment de maîtriser son organisation immédiate et enfin, la satisfaction de connaître et de pouvoir transmettre les bases du dynamisme et de l’initiative.

 

 

Si vous souhaitez recevoir des conseils, vous pouvez vous inscrire à une des lettres du Chamois Perspicace.

Faîtes votre choix ! :

https://lechamoisperspicace.wordpress.com/la-lettre-qui-vous-va-bien/

5 commentaires sur « LE COCKTAIL QUI M’A SAUVÉE »

  1. He bien tu avais prévenu, cet article est très long! Lol Mais je suis arrivée au bout 🙂 Cette méthode semble presque magique quand tu en parle mais au final il s’agit là de choses tellement simple et évidentes que l’on fini par ne plus s’en soucier et de les pratiquer correctement. Il y a plein de vérité, cependant je ne suis pas d’accord avec certaines d’entre elles. Notamment le fait de ne pas faire d’efforts. L’effort pour moi (surtout dans la pratique sportive) permet de me dépasser et de donner le meilleur de moi même afin de progresser. 😉 Sinon pour le reste je te remercie de tous ces bons conseils et n’hésiterai pas à mettre quelques un en pratique! Belle journée à toi!

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton retour. Ça permet d’éclaircir une chose : lorsque je dis de « ne pas faire d’effort », cela signifie en fait : « ne pas forcer ». Cette question mérite un article (court et efficace 😉 ). Parce que cela rejoint la question « Où est la limite ? » . Une activité physique mal coordonnée est destructrice. ( L’arthrose à 20 ans, les hernies discales à 24, avec punition finale à 30 ans : stop obligatoire, sous peine de fauteuil roulant si je n’arrête pas l’entraînement. C’est rude psychologiquement. Cependant je ne désespère pas de guérir. En attendant un super ostéo + la technique Alexander me permette de mener une vie « normale », c’est déjà ça.) // Quant à ce qui est de « vérités », bah, c’est souvent qu’une question de vocabulaire, et de contexte. // En tout cas, ton blog, ta façon d’écrire est vraiment chouette. Disons… c’est savoureux !

      https://runfitfun.fr/la-fille/

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s