Le refuge, enfer ou paradis

Pour aller mieux,

pour mener à bien ses journées comme l’on souhaite,

nous devons nous adapter en permanence,

et surout nous adapter à nous-même…

 

Nous faisons moult efforts pour changer, corriger nos petits défauts.

Bien souvent l’aide d’autrui est précieuse : un bon œil extérieur pointera là où est la faille, là où il faut corriger.

Souvent, vient une grande résistance à ce moment là. Il nous a montré ce qu’on avait pas vu. Et pour cause. C’est justement là où on se sent bien, là où est notre refuge !

Prenons un exemple clair. (Histoire très simplifiée) Imaginez quelqu’un qui fume 4 paquets de cigarettes par jour depuis 30 ans. Ce quelqu’un n’est pas au courant des dangers de la cigarette. Un jour, se portant mal, il va consulter un médecin. Le médecin lui dit que ses jours sont comptés s’il n’arrête pas immédiatement.

Pour le fumeur c’est terrible parce que la cigarette est justement ce qui le fait « se sentir bien », alors il n’a pas envie d’arrêter se réconfort.

Il a alors le choix… se détruire dans son refuge, ou en sortir. S’il arrête de fumer, il se sentira mieux que jamais.

Mais on comprend bien que sortir de ses refuges n’est pas une mince affaire !

 

Voilà… si voulez aller mieux, ou progresser dans un domaine, soyez prêt à faire des sauts dans l’inconnu. Mais promis, c’est pour le merveilleu.

Bien à vous,

Le chamois perspicace

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s